• Accueil
  • |
  • A propos
  • |
  • Nous contacter
  • |
  • Connexion
  • |
  • Subscribe
Pey teo-a ndaandaa-ey!..Bienvenue..Welcome sur le portail Web de la communauté MBASSO'O..........Prochaine Rencontre des fils et filles de la communauté Babadjou d'europe fixée au 24 Juin 2017 à la chéfférie Babadjou d'europe ( Lieu: domicile du Dr. Lefakouong Pascal situé à Saint-Saulve en France )...............Télécharger sur notre site ou sur google play-store notre apps Babadjou.Net mobile et recevez aussi toutes les infos et plus......NB:la version mobile pour Téléphone-Iphone et -Windowphone sont en construction


Notre histoire


http://babadjou.net//news/img/SAM_3420.JPG

Le peuple Babadjou est historiquement issu de l’ancien peuple Bafung qui lui même appartient à la grande famille Bamiléké d’origine Tikar. Ils furent chassés des hauts plateaux de l’Adamaoua par les guerriers musulmans. C’est alors qu’ils se lancèrent dans un vaste mouvement migratoire qui va les conduire tour à tour à :

FOUMBOT Puis à BAMEKOMBO

Ensuite à BAGAM, à BALIGAM, à MEDAKWEN (BAMENDA), à BAGAMGOU
Enfin, attirés par les animaux qui peuplaient la petite forêt autour des monts Bamboutos, ils vont s’implanter dans cette vallée. C’est plus tard, qu’ils sortiront de cette vallée pour occuper les versants Est des Monts Bamboutos. Site qu’ils occupent jusqu’aujourd’hui, dans le département des Bamboutos à l’ouest du Cameroun. Ils s’y repartissent sur deux villages distincts :
Le village Babadjou appelé « So’o » et ses habitants « Mbasso »
Le village Bamessingué appelé « Singhe » et ses habitants « Mbassinghe »
Tous deux appartenant au groupe linguistique appelé « Ngombale » qui en fait est la langue « Mbafung »

La fin de la dynastie BAFUNG

L’ancêtre des Bafung au 16e siècle est TCHUITSEMTIH ; Ainsi appelé parce qu’il taillait des morceaux de bois en guise de lance pour chasser les animaux.

Ainsi chaque jumeau conserva sa royauté et librement le peuple décida de son rattachement à tel ou à tel autre chef. Les Babadjou se reliant à LAGMAGO et les Bamessingue à LONGLA. D’ou la proximité linguistique, culturelle et territoriale de ces deux peuples.

Le peuple Babadjou se nomme à la base « Mbaso » et le territoire qu’il occupe actuellement (Babadjou) s’appelait WADJOU. Les allemands les appelaient Bawadjou c'est-à-dire les gens de Wadjou. Ce sont les français qui vont transformer cette appellation en Babadjou.